Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
15 avril 2012 7 15 /04 /avril /2012 12:53

5017723 

 

Genre: Deep House 

Label : 100% Silk 

Date de sortie : 06/03/12 

 

 

La première question que je me suis posé à la vue de ce pseudonyme était s’il s’agissait bel et bien d’un français. Raté puisque Fort Romeau aka Mike Norris nous provient en fait d’outre-manche. En faisant quelques recherches j’apprends qu’il était l’ancien claviériste de La Roux. Surprenant pour quelqu’un ayant autant de talent à la production. Il en est à son premier LP composé de 8 pistes deep house le tout faisant une quarantaine de minute. Un album très court qui est sorti en début mars sur le label 100% Silk où figurent encore Ital et le jeune mais prometteur Octo Octa. J’avais peur au départ que ce long format ne soit qu’un concentré de clichés sur la house des années 90, une œuvre kitsch qui ne dépasserait pas la 2e écoute. Cependant nous devons apprendre à nous débarrasser de nos préjugés car Kingdoms est bien plus qu’une énième édition de titres Deep House vintage à souhait…

 

A la vue du titre Jack Rollin on se doute facilement que le sample utilisé sera ni plus ni moins que celui de My House avec le chant de Charles Roberts, hymne emblématique des années 90. On se pose alors de sérieuse question car ce sample a été utilisé un nombre incalculable de fois et pas uniquement à bon escient… Cependant on est agréablement surpris car la production est léchée, le vocal trituré agrémente très joliment la mélodie. On se prend alors à rêver de siroter tranquillement un malibue à l’ombre d’un palmier, les pieds dans le sable. C’est par cet aspect tropical que l’on peut rapprocher Kingdoms de Fort Romeau avec Fin de John Talabot sorti en début d’année. Ils ont tous deux ce côté baléarique dans l’âme, cette douceur dans les ambiances suggérées. Chaque piste de ce disque est finalement identique à ce que nous laissait penser la cover : de véritables joyaux. L’instrumentalisation feutrée peut tout aussi bien s’écouter sur les dancefloors que pour une écoute domestique.

 

En définitive, Kingdoms est un album universel qui balaye la plupart des clichés que l’on se faisait sur la Deep House en se forgeant son propre univers musical. L’ensemble est homogène et vends du rêve grâce à ces nappes chaudes provenant directement des îles. Fort Romeau avec cette première parution en solo se fraye, un chemin parmi les productions modernes en utilisant des instrus vintages mais pas kitsch pour autant. C’est désormais à votre tour de partir pour cette croisière de 36 minutes autour des caraïbes.  

 

Raphaël Lenoir

 

Beatport



 

Partager cet article

Published by Raphaël Lenoir - dans House
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Electronic Diary
  • Electronic Diary
  • : Electronique Diary http://www.facebook.com/pages/Electronic-Diary/107489856043919
  • Contact

Podcast

iTunes

 

Recherche

Twitter

Archives

Administrateurs

Chroniqueurs.

 

Kartela http://soundcloud.com/kartela-1

 

Raphaël Lenoir

 

Laurent S http://soundcloud.com/laurent_s_from_nancy

Catégories

Liens