Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
4 mars 2012 7 04 /03 /mars /2012 17:33

 

portico-quartet.jpg

 

 

Genre: Nu-Jazz

Label: Real World

Date: 2012/30/01

 

Avec leur album éponyme Portico Quartet est sans surprise un quatuor de nu-jazz comprenant un saxophoniste: Jack Wyllie , un pianiste: Duncan Bellamy, un contrebassiste Milo Fitzpatrick et ce qui fait l'originalité de ce groupe: un manipulateur du hang (ce fameux instrument à percussion utilisé entre autre par Radiohead) : Kier Vine.

Je vois déjà votre question venir: Quid de l'électro?

Ne vous inquiétez pas elle figure en bonne proportion dans cet album par l'utilisation des divers samples ainsi que des arrangements Ils avaient déjà frappé très fort fin 2009 avec Isla, mais il enchainent sur ce nouveaux long format sortis fin janvier sur le label Real World.

 

L'album s'ouvre sur le titre Window Seat très bon titre drone soutenue par de jolies cordes frottées, ces sonorités nous rappellent vaguement un croisement entre Tim Hecker et Daniel Lopatin avec moins de talent il faut le reconnaître. Qu'importe puisqu'après cette introduction soignée, vient un enchainement de morceaux superbes où aucun d'entre eux n'est à jeter car Portico Quartett arrive, avec talent, à faire partager leur émotions à travers cette pièce de chambre. On a toujours dis que le jazz était vieu jeu, mais franchement, je n'ai jamais compris pourquoi... On assiste plutôt ici à une démonstration du groupe qui mélange avec brio les instruments digitaux et les échantillions variés avec les instruments acoustiques, classiques au genre. Cette finesse dans la production se remarque dès Ruine jusqu'à City of Glass où durant ces instants de spleen infini jamais l'ennui ne viens nous guetter, grâce à la beauté de ce saxophone à couper le souffle (non, non, pas de vilain jeu de mots ici) couplée à la très jolie contrebasse qui arriverait presque à descendre dans les infrasons.

 

Ce disque est aussi entrecoupé de plusieurs interludes, parfois cachées comme sur l'intro de Rubidium, mais elle participent tout autant que les autres pistes à la cohésion quasi-parfaite de ce long format situé entre Jazz Moderne et Ambiant. Trace, après 40 minutes de rêverie profonde, clôture l'album de la même manière qu'il avait commencé: à travers une douce balade dans les prés par temps de pluie.

Le groupe étant généreux, il nous offre l'un des meilleurs morceaux de l'album en téléchargement gratuit:

http://realworldrecords.com/pqruins

 

Allez, un like cela n'est pas cher payé avec une production de cette qualité!

 

Raphaël Lenoir

 

Partager cet article

Published by Electronic Diary - dans Divers
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Electronic Diary
  • Electronic Diary
  • : Electronique Diary http://www.facebook.com/pages/Electronic-Diary/107489856043919
  • Contact

Podcast

iTunes

 

Recherche

Twitter

Archives

Administrateurs

Chroniqueurs.

 

Kartela http://soundcloud.com/kartela-1

 

Raphaël Lenoir

 

Laurent S http://soundcloud.com/laurent_s_from_nancy

Catégories

Liens