Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
17 mai 2012 4 17 /05 /mai /2012 15:01

 

2587742192-1.jpg 

 Label: Hibernate Recordings

Date de sortie: Mai 2012

Genre: Expériemental / Field Recordings

 

Il fait aujourd’hui figure de vétéran de la scène ambiant, cofondateur du label Boltfish, Will Bolton - plus connu sous le nom de Cheju - préfère cependant faire confiance à Hibernate Records pour faire paraître ses œuvres les plus abstraites comme Time Lapse (sorti en 2010). Mais aujourd’hui nous allons pluôt nous préoccuper de son dernier long format en date : « Under A Name That Hides Her », pressé il y a quelques jours et en seulement 200 exemplaires physiques (encore disponible ici). Pour la petite anecdote ce titre fait référence à  une citation du philosophe français Maurice Blanchot dans « L’espace littéraire » faisant mention au mythe du poète et musicien Orpheus et de sa mystérieuse compagne Eurydice.  Le producteur est prolifique en ce début d’année et ne se soucie pas d’une quelconque démarche commerciale, ce qui est assez appréciable pour l’auditeur.

 

Je préfère cependant vous prévenir tout de suite ce long format n’est pas fait pour toute les oreilles qui sont malheureusement de moins en moins apte à écouter et surtout à comprendre la profondeur d'une telle œuvre, car on atteint ici le sommet de l’abstraction et du minimalisme avec « uniquement » une guitare électrique pour instrument et un laptop.  Will Bolton est un de ces producteurs qui prennent le temps de s’assoir et d’écouter avant de composer, un de ces producteurs qui ont la faculté de pouvoir capter la nostalgie des lieux qui les entoure et de la transcrire avec une justesse désarmante. Tout semble si naturel dans ces morceaux et cela est en grande partie dû à la qualité sonore irréprochable de la guitare dont les harmonies s’entremêlent sublimement avec les field recordings et forment ainsi la quintessence de la musique de Bolton. Ce véritable orfèvre nous dépeint pendant plus de trois quart d’heures des natures mortes d’une extrême poésie, les notes fragiles ainsi que les nappes de bruits ambiants donnent une sensibilité incomparable aux différents morceaux qui composent cet album et forment un tout unique et tellement mélancolique…  Notre imagination s’égare alors tantôt aux abords d’une rivière, tantôt auprès d’une gare désaffectée,  tantôt sur le versant d’une colline surplombé d’un château ravagé par les affres du temps…

 

Avec Under A Name That Hides Her, Will Bolton continue à suivre son chemin tortueux constitué d’expérimentations, l’utilisation de field recordings n’a jamais eu autant de sens que dans cette œuvre : le liverpuldien à un véritable don pour retranscrire ses sensations à travers sa musique. C’est certainement une œuvre rare, abstruse peut-être, mais qui mérite qu’on s’y attache ; la vérité finira par éclater dans vos oreilles ébahie : Will Bolton est un véritable génie !

 

Raphaël Lenoir

 

 

Partager cet article

Published by Electronic Diary - dans Ambiant
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Electronic Diary
  • Electronic Diary
  • : Electronique Diary http://www.facebook.com/pages/Electronic-Diary/107489856043919
  • Contact

Podcast

iTunes

 

Recherche

Twitter

Archives

Administrateurs

Chroniqueurs.

 

Kartela http://soundcloud.com/kartela-1

 

Raphaël Lenoir

 

Laurent S http://soundcloud.com/laurent_s_from_nancy

Catégories

Liens