Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
8 mai 2012 2 08 /05 /mai /2012 12:43

jim-rivers.jpg

 

 

Sortie : 27 février

Label : Intec

Genre : Techno

 

Agé de 31 ans, cet anglais fait preuve d'une grande maîtrise dans l'art de la production. Dès ses 16 ans, depuis sa chambre Jims commence à se mettre a mixer avec des vieux disques. En 2006 il sort sont premier EP après quelques année de flottement au niveau artistique. Après plusieurs EP sur Tronic, Bedrock et GU il nous offre son premier Long Format «Airport Volume» sur le label de Carl Cox Intec.

 

Malgré la grosse promotion dont l'album à fait l'objet j'étais passé à coté. Il m'a fallut la lecture de «Trax» pour me rattraper. Difficile de décrire correctement cette album en une phrase, Techno de détroit moderne ? Jim Rivers oscille entre le dancefloor et le disque pour la maison et c'est très bien. Les DJ pourront jouer des titres tels que Phoenix,Tangent ou encore, On The Line, et les auditeurs du dimanche pourront profiter des magnifiques Miles Away, Nearly There ou du splendide Bells Feat Joash. Au risque de cliver l'artiste anglais préfère rassembler. Je suis assez surpris que ce disque soit sortit sur le label de Carl Cox, Intec, ce dernier nous avait plutôt habitué à de la hard Tech House ces derniers temps, bonne surprise donc. La musique est très marquée «Detroit» c'est à dire épurée, mélodique et charismatique «Airport volume» est à l'antithèse de tous ces albums techno ultra minimaliste fait de 12 titres bangers pour Beatport. La progression de l'ensemble est juste remarquable, elle finit de la plus belle des manières avec le titre le plus envoûtant de l'album Bells Feat Joash et sa rythmique implacable. On regrette seulement dans ce disque le tempo trop lent de certaines tracks comme Nearly There ou Product, ainsi que la couverture qui pourrait suggérée les heures les plus sombres de l'Histoire européenne.

 

Jim Rivers franchit incontestablement un cap avec cet album. Évoluant au travers d'une techno joyeuse et modulée «Airport Volume» apparaît comme la référence du label Intec. Concentrant au sein d'un même LP titres bangers et titres non dancefloor.

 

Kartela

 

 

Partager cet article

Published by Electronic Diary - dans Techno
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Electronic Diary
  • Electronic Diary
  • : Electronique Diary http://www.facebook.com/pages/Electronic-Diary/107489856043919
  • Contact

Podcast

iTunes

 

Recherche

Twitter

Archives

Administrateurs

Chroniqueurs.

 

Kartela http://soundcloud.com/kartela-1

 

Raphaël Lenoir

 

Laurent S http://soundcloud.com/laurent_s_from_nancy

Catégories

Liens