Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
27 avril 2012 5 27 /04 /avril /2012 15:35

333.jpg

Label: Erased Tapes

Date de sortie: Avril 2012

Genre: Modern Classical

 

 

Malgré leurs origines différentes (un allemand et un islandais) Nils Frahm et Ólafur Arnalds cumulent les points communs: ils sont pianistes de formation et ont choisi la scène néoclassique pour mieux s'exprimer. Ils ont aussi un penchant certain pour les instruments électroniques, ont sortis chacun une poignée d'albums et d'EP depuis 2005, et sont aujourd'hui la figure de proue du label Erased Tapes. Beaucoup de similitudes qui préfiguraient une collaboration qui s'annonçait grandiose pour nous auditeur mais aussi pour le monde de la musique en général.

Il manquait encore l'occasion qui permettrai aux 2 maîtres du néoclassique d'unir leurs efforts dans un projet commun, cette opportunité arriva finalement lorsqu'il fallut souffler les 5 bougies du label qui demanda expressément aux 2 artistes un court format en guise de cadeaux d’anniversaire. Un mgnifique présent car Stare s'avère être l'œuvre ambiante la plus aboutie que j'ai pu écouter jusqu'à ce jour.

 

J'aurais aimé pour cela que ma chronique soit identique à ce court format tout simplement génial.

J'aurais aimé que sa lecture prenne tout autant de temps que l'écoute de Stare.

J'aurais aimé que mon écriture soit aussi fluide que la production du duo.

J'aurais aimé que le temps s'efface et laisse place au son, tout comme pour cet album.

J'aurais aimé que mon style soit aussi cristallin, aussi précis que les nappes mélodieuse qui composent ce tableau musical.

J'aurais aimé pouvoir recréer cette ambiance nocturne, céleste, onirique et tout simplement unique lors de la lecture de cette page.

J'aurais aimé qu'une lettre et un chiffre puisse décrire ma chronique, j'aurais aimé l'appeler b1, tout comme le morceau le plus épique, le plus long aussi mais surtout le plus immersif, ou la percussion solennelle rend échos pendant près de dix minute à l'alto juste magnifique. 

J'aurais aimé que cette chronique puisse vous faire courber l'échine tout comme Stare l'a fait.

J'aurais aimé pouvoir utiliser un autre langage que les mots pour vous décrire ce monument car les mots ici ne me suffisent plus, ils n'arrivent pas à rendre à sa juste valeur l'étendue colossale de l'impact de cette œuvre dans notre esprit.

J'aurais aimé pouvoir moi-même être le premier à toucher à la perfection mais Nils Frahm et Ólafur Arnalds m'ont devancé.

J'aurais enfin aimé que vous, lecteur, puissiez être marqué à vie par ce papier électronique à l'instar de ce géant du néoclassique où chaque seconde s’inscrira durablement dans votre subconscient.

 

Mais cette chronique n'est finalement que ce qu'elle est: une pure et simple incitation à l'écoute de l'une des œuvres musicales des plus belles de tous les temps. J'ai failli à ma tâche : j’aurais non seulement perdu ma crédibilité de chroniqueur en oubliant mon objectivité mais aussi j'ai la certitude qu'aucune de ces lignes ne pourra ressembler à ce court format encore plus grandiose qu'on aurait pu l'imaginer. Quel gâchis!

 

Raphaël Lenoir

 

Beatport

 

Petit bonus avec une improvisation incroyable de Nils et Olafur. Bonne écoute! 

 


 

Partager cet article

Published by Electronic Diary - dans Ambiant
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Electronic Diary
  • Electronic Diary
  • : Electronique Diary http://www.facebook.com/pages/Electronic-Diary/107489856043919
  • Contact

Podcast

iTunes

 

Recherche

Twitter

Archives

Administrateurs

Chroniqueurs.

 

Kartela http://soundcloud.com/kartela-1

 

Raphaël Lenoir

 

Laurent S http://soundcloud.com/laurent_s_from_nancy

Catégories

Liens